2085. Un roi français victime d’une conspiration est mis à mort en Provence.

Centurie V. Quatrain 17.

De nuit passant le roi près d’une Andronne,

Celui de Cypres et principal guette :

Le roi failli la main fuit long du Rosne,

Les conjurés l’iront à mort mettre.

ANNÉE TROUVÉE : 2085. Un roi français victime d’une conspiration est mis à mort en Provence.

Explications :

« De nuit passant le roi près d’une Andronne, celui de Cypres et principal guette ». En Provence, « l’androne » ou « Andronne » est une rue en escalier qui peut être couverte par des maisons. Il est assez fréquent d’en trouver en Haute Provence, comme à Sisteron ou Forcalquier.

« Celui de Cypres » : il s’agit de l’arbre qui est un des symboles de la Provence. Contrairement à ce que l’on pense, le cyprès ne symbolise pas le deuil mais l’immortalité, et cela depuis les temps les plus anciens. Chez les Grecs et les Romains, le cyprès ornait les nécropoles, car il était censé communiquer avec les régions souterraines et de ce fait lié au culte d’Hadès, « dieu et maître des Enfers », qu’il représente ici. En clair, les deux premiers vers signifient qu’un roi, passant à côté d’une ruelle dans une ville de Provence, sera en priorité surveillé (« principal guette »), par un ennemi considéré par Michel Nostradamus comme un maître des Enfers.

 

« Le roi failli la main fuit long du Rosne, les conjurés l’iront à mort mettre » : ce roi sans armée et sans pouvoir (« failli la main ») s’enfuira en longeant le Rhône (« Rosne »), mais des conspirateurs (« conjurés ») l’attraperont et le mettront à mort.

 

Signification du quatrain :

En 2085, un roi, passant à côté d’une ruelle dans une ville de Provence, sera en priorité surveillé par un ennemi considéré par Michel Nostradamus comme un maître des Enfers. Ce roi sans armée et sans pouvoir s’enfuira en longeant le Rhône, mais des conspirateurs l’attraperont et le mettront à mort.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http ://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)