1797. Bonaparte et la première campagne d’Italie. Expulsion de Ferdinand III de Toscane.

Centurie V. Quatrain 20.

Dela les Alpes grand armée passera,

Un peu devant naîtra monstre vapin :

Prodigieux et subit tournera,

Le grand Toscan à son lieu plus propin.

ANNÉE TROUVÉE : 1797. Bonaparte et la première campagne d’Italie. Expulsion de Ferdinand III de Toscane.

Explications :

« Dela les Alpes grand armée passera, un peu devant naîtra monstre vapin » : « vapin » est un mot inventé par Michel Nostradamus pour rimer avec celui du 4e vers, « proprin ». « Vapin » a pour anagrammes les mots « pain » et « vain ». Le « monstre vapin » est donc un personnage (« Napoléon 1er ») qui privera les Français de pain et qui finira par être vaincu. En clair, un peu avant qu’une grande armée traverse les Alpes, un personnage monstrueux naîtra. Il privera les Français de pain mais finira par être vaincu.

 

« Prodigieux et subit tournera ». L’histoire : la première campagne d’Italie est une campagne militaire menée du 24 mars 1796 au 7 avril 1797, par le général français Napoléon Bonaparte en Italie du Nord et sur le territoire autrichien. Pendant un an, elle oppose principalement l’armée d’Italie de la République française aux forces de l’Empire d’Autriche et du Royaume de Sardaigne. Avec la guerre du Roussillon, le siège de Toulon et les actions en Corse, elle fait partie du théâtre méridional de la guerre de la Première Coalition. L’armée d’Italie vainc successivement sept armées sardes et autrichiennes. Plus particulièrement, les batailles de Rivoli, la Favorite et la prise de Mantoue, coûtèrent à l’Autriche en trois jours 45 000 hommes tués ou faits prisonniers, et 600 bouches à feu.

Le général en chef, pour punir les États pontificaux d’avoir enfreint l’armistice de Bologne, leur impose le traité de Tolentino. En moins de douze mois (« subit » = rapidement), à l’âge de 28 ans, Bonaparte (« prodigieux ») a détruit quatre armées autrichiennes, donné à la France une partie du Piémont, fondé deux républiques en Lombardie, conquit toute l’Italie, depuis le Tyrol jusqu’au Tibre, signé des traités avec les souverains de Sardaigne, de Parme, de Naples, de Rome. Le Directoire, dont il a éclipsé la considération et le pouvoir, l’invite à poursuivre ses conquêtes et à marcher sur la capitale de l’Autriche.

 

« Le grand Toscan à son lieu plus propin ». « Le grand Toscan » : il s’agit de Ferdinand III de Toscane ou Ferdinand Joseph Jean Baptiste de Habsbourg-Lorraine. Il naît le 6 mai 1769 à Florence et décède le 18 juin 1824 dans la même ville. Membre de la Maison de Habsbourg-Lorraine, il est le second fils de l’empereur Léopold II. Il est archiduc d’Autriche, prince de Hongrie et de Bohême, et à deux reprises grand-duc de Toscane (du 22 juillet 1790 au 21 mars 1801 et du 1er février 1814 au 18 juin 1824). Il est le fondateur de la Maison de Habsbourg-Toscane qui règne sur le grand-duché de 1790 à 1860. Évincé du trône de Toscane en 1801 par Napoléon Bonaparte, il reçoit en échange l’Électorat de Salzbourg puis, lorsque celui-ci est attribué en 1805 à l’Autriche, le grand-duché de Wurtzbourg (« à son lieu plus propin », plus proche) où il règne sous le nom de Ferdinand Ier. Allié de Napoléon jusqu’en 1813, il rejoint la coalition anti-française qui réorganise l’Europe au congrès de Vienne. Il cède alors Wurtzbourg au royaume de Bavière et récupère le grand-duché de Toscane, où il règne jusqu’à sa mort, offrant l’asile à plusieurs membres en exil de la famille Bonaparte, qui vont y finir leur vie.

 

Signification du quatrain :

En 1797, un peu avant qu’une grande armée traverse les Alpes, un personnage monstrueux naîtra. Il privera les Français de pain mais finira par être vaincu. Par la rapidité de ses actions militaires, il contraindra par la suite, le grand-duc de Toscane à quitter son pays et à vivre dans un pays limitrophe.

 

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http ://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)

Source : Article Ferdinand III de Toscane de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_III_de_Toscane).