1797. La première campagne d’Italie. Bonaparte envahit Venise et la dépouille de sa flotte.

Centurie V. Quatrain 29.

La liberté ne sera recouvrée,

L’occupera noir fier vilain inique :

Quand la matière du pont sera ouvrée,

Hister, Venise fâchée la république.

ANNÉE TROUVÉE : 1797. La première campagne d’Italie. Bonaparte envahit Venise et la dépouille de sa flotte.

La première campagne d’Italie est une campagne militaire menée par le général français Napoléon Bonaparte en Italie du Nord et sur le territoire autrichien du 24 mars 1796 au 7 avril 1797. Pendant un an, elle oppose principalement l’armée d’Italie de la République française aux forces de l’Empire d’Autriche et du Royaume de Sardaigne.

Explications :

« La liberté ne sera recouvrée, l’occupera noir fier vilain inique ». En clair, La République de Venise sera assujettie (« la liberté ne sera recouvrée ») et celui qui l’occupera sera noir (allusion à la couleur noire du bicorne de Napoléon). Il sera fier, vilain, très injuste (« inique »).

 

L’histoire : pendant que Bonaparte marchait sur Vienne par les défilés de la Carinthie, les nobles et le clergé vénitiens levaient des troupes pour l’empêcher de rentrer en Italie. Lors de la deuxième fête de Pâques, au son des cloches, tous les Français qui se trouvaient à Vérone et qui ne s’étaient pas retranchés dans les forts, sont égorgés. Il s’agit principalement de malades, laissés dans les hôpitaux par le général Antoine Balland. Cet épisode est connu sous le nom de Pâques véronaises. Il a eu lieu le 17 avril 1797 à Vérone. Ce massacre se déroule quand Napoléon Bonaparte négociait le traité de Leoben en Autriche. En représailles, le général Bonaparte fit envahir les États de Venise, exigea et obtint l’abandon du pouvoir par l’aristocratie vénitienne. La république de Venise fut cédée ensuite à l’Autriche par le traité de Campo-Formio en octobre 1797.

 

« Quand la matière du pont sera ouvrée, Hister, Venise fâchée la république ». « La matière du pont » désigne la flotte vénitienne (« la matière » les bateaux, le « pont » la mer). « Hister » est le nom latin du Danube qui représente ici l’Autriche. Après avoir été dépouillée de sa marine (« sera ouvrée » pour « mise en œuvre ») par Napoléon Bonaparte, la République de Venise regrettera d’être cédée à l’Autriche (« fâchée »).

 

L’histoire : le Directoire avait ordonné de déstabiliser la République de Venise, de la dépouiller sans la renverser et de lui demander la capitulation mais, Bonaparte outrepassant les ordres, s’empara de la ville pour récupérer sa marine (« la matière du pont ») et alimenter les caisses de l’armée d’Italie mal nourrie et mal équipée. Le 15 novembre 1796, il pénétra dans l’Arsenal de Venise, puis réclama à la ville un prêt d’un million de francs-or par mois pendant six mois, avec la promesse de le rembourser une fois la guerre finie. Il essuya un refus. Il profita alors de l’incident des Pâques véronaises pour déclarer le 1er mai 1797, la guerre à la république vénitienne et pour envahir les États de Venise et exiger l’abandon du pouvoir par l’aristocratie de Venise (une cinquantaine de grandes familles monopolisant le pouvoir et la plupart des richesses dans un système clientéliste). Après 1 070 ans d’indépendance (« La liberté ne sera recouvrée »), le 12 mai 1797, la ville se rendit à Napoléon Bonaparte. Le doge Ludovico Manin fut obligé d’abdiquer, le conseil major fut dissous et le gouvernement provisoire de la municipalité de Venise fut proclamé. C’était la fin de l’indépendance, Venise étant jusque-là le seul territoire italien à ne jamais avoir été occupé par des puissances étrangères. Napoléon Bonaparte fut cependant perçu comme une sorte de libérateur par les fractions pauvres et juives de la population vénitienne. Il supprima en effet les barrières du Ghetto ainsi que les restrictions de circulation imposées aux Juifs.

 

Signification du quatrain :

En 1797, la République de Venise sera assujettie et celui qui l’occupera aura un bicorne de couleur noire. Il sera fier, vilain et très injuste. Venise sera dépouillée de sa marine, et regrettera d’être cédée à l’Autriche.

 

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http ://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)

Source : ArticleCampagne d’Italie (1796-1797) de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_d%27Italie_(1796-1797)).

Source : ArticlePâques véronaises de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2ques_v%C3%A9ronaises).

Source : ArticleHistoire de Venise de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_Venise).