2060. La ville de Paris détruite. Les Parisiens brûlés vifs dans les stations du métro.

Centurie V. Quatrain 8.

Sera laissé le feu vif, mort caché,

Dedans les globes horrible épouvantable

De nuit à classe cité en poudre lâchée,

La cité à feu, l’ennemi favorable.

ANNÉE TROUVÉE : 2060. La ville de Paris détruite. Les Parisiens brûlés vifs dans les stations du métro.

Explications:

« Sera laissé le feu vif, mort caché, dedans les globes horrible épouvantable » : les « globes » sont des sphères ou des demi-sphères, et qui sont sûrement les couloirs et les stations du métropolitain ou les parisiens iront se réfugier pendant les attaques ennemies. En clair, un personnage se réfugiera, comme les autres habitants, dans les stations du métro parisien et mourra brûlé vif. Ce sera horrible et épouvantable.

« De nuit à classe cité en poudre lâchée, la cité à feu, l’ennemi favorable » : le mot « classe » désigne une armée, « cité » la ville de Paris. « Poudre », du latin « pulveris » signifie « poussière ». Ces deux derniers vers se traduisent par : une armée attaquera la nuit et réduira Paris en poussière. La volonté de l’ennemi sera de mettre le feu à la ville, de la détruire.

 

Signification du quatrain :

En 2060, un personnage se réfugiera, comme les autres habitants, dans les stations du métro parisien et mourra brûlé vif. Ce sera horrible et épouvantable. Une armée attaquera la nuit et réduira Paris en poussière. La volonté de l’ennemi sera de mettre le feu à la ville, de la détruire.