2051. Sept années de guerres, de malheurs. Un tyran tué.

Centurie IV. Quatrain 55.

Quand la corneille sur tour de brique jointe,

Durant sept heures ne fera que crier :

Mort présagée de sang statue teinte,

Tyran meurtri, au Dieux peuple prier.

ANNÉE TROUVÉE : 2051. Sept années de guerres, de malheurs. Un tyran tué.

Explications :

« Quand la corneille sur tour de brique jointe » : il s’agit ici de la description d’une des 22 lames majeures du tarot de Marseille, à savoir ; LA MAISON DIEU. Sur cette carte sont représentés une tour en briques roses, un oiseau (« la corneille ») qui s’envole et deux personnages qui chutent du haut de la tour. Quand cette carte est tirée à l’endroit, elle symbolise des changements, des transformations, des remises en question et, à l’envers des crises, des échecs, des bouleversements.

 

« Durant sept heures ne fera que crier » : le mot « heures » désigne en général des années. En clair, de grands changements, des bouleversements arriveront à partir de l’année 2051 et dureront sept années (la corneille ne fera que crier sept années).

 

« Mort présagée de sang statue teinte, tyran meurtri, au Dieux peuple prier » : nous avons déjà trouvé (NOSTRA DATES Tome II, C2 – Q 36), qu’en 2054 en France, un tyran utilisera des textes prophétiques pour organiser ses méfaits. Il s’agit donc du même personnage qui sèmera la mort (« mort présagée de sang statue teinte ») parmi les populations qui, effrayées prieront les dieux. Le tyran sera tué (« meurtri »).

 

Signification du quatrain :

À partir de 2051, il y aura de grands changements, des bouleversements et cela durera pendant sept années. Un tyran sèmera la mort parmi les populations qui, effrayées prieront les dieux. Le tyran sera tué.