1809. La guerre d’Indépendance espagnole. Le deuxième siège de Saragosse.

Centurie III. Quatrain 75.

Pau, Vérone, Vicence, Sarragousse,

De glaives loin terroirs de sang humides :

Peste si grande viendra à la grand gousse,

Proche secours, et bien loin les remèdes.

ANNÉE TROUVÉE : 1809. La guerre d’Indépendance espagnole. Le deuxième siège de Saragosse.

 

La guerre d'indépendance espagnole opposa entre 1808 et 1814, l'Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni à la France du Premier Empire. La guerre commença en 1808, lorsque Madrid se souleva contre l’armée française stationnée dans la capitale espagnole. L’insurrection se généralisa à tout le pays après que Napoléon eut obtenu l’abdication du roi d’Espagne au profit de son frère Joseph. L’armée française se heurta à une guérilla, puis à l’armée britannique venue aider le Portugal également occupé par les troupes de Napoléon. En 1813, les soldats de l’empereur durent refluer en deçà des Pyrénées. L’invasion de la France par les Espagnols, les Britanniques et les Portugais commandés par Wellington, devenait imminente.

 

Explications :

« Pau, Vérone, Vicence, Sarragousse, de glaives loin terroirs de sang humides » : « Pau » est une commune du sud-ouest de la France, la préfecture du département des Pyrénées-Atlantiques en région Nouvelle-Aquitaine. La ville est située au cœur de l’ancienne principauté souveraine du Béarn, dont elle est la capitale. « Vérone » est une très ancienne ville italienne de Vénétie (plaine du Pô), sur les rives de l’Adige, à proximité du lac de Garde. « Vicence » est une ville du nord de l’Italie, chef-lieu de la province du même nom en Vénétie. « Sarragousse » pour « Saragosse » est une ville espagnole, capitale de la province du même nom et de l’Aragon.

 

Saragosse est située sur les bords de l’Èbre à mi-chemin entre Madrid et Barcelone, environ à 300 kilomètres de chacune d’elles, et à 340 kilomètres de Valence. Les deux premiers vers du quatrain signifient que des armées Françaises (« glaives ») venant d’Italie (« Vérone, Vicence ») viendront à Pau et iront à Saragosse (en Espagne). Les terres lointaines ou ces armées iront seront couvertes de sang « loin terroirs de sang humides ».

 

« Peste si grande viendra à la grand gousse, proche secours, et bien loin les remèdes » : « la grande gousse ». Au XIXe siècle, la ville de Saragosse avait la forme d’une gousse d’ail.

 

Saragosse sera le théâtre de deux sièges (en 1808 et 1809), au cours desquels les Aragonais montreront leur détermination en opposant une résistance farouche aux troupes napoléoniennes, illustrant ainsi la volonté d’indépendance du peuple espagnol.

 

L’histoire : en juin 1808, la ville est investie une première fois par les Français, qui lèvent le siège le 14 août à l’annonce de la défaite de Bailen. Mais le 21 décembre, le maréchal Jean Lannes réapparaît avec 18 000 hommes. Jusqu’au 20 février, jour de la capitulation, les habitants sous les ordres du général José-de-Palafox-y-Melzi résistent farouchement. Stimulés par le fanatisme des moines et le courage de personnages hauts en couleurs (el tio Jorge, Agustina etc.), ils rendent impossibles les combats à découvert. C’est à la mine, dans les sous-sols, que les sapeurs de Lannes doivent progresser, maison par maison. À l’heure de la reddition, la ville a perdu par les armes, la famine et les épidémies (« pestes »), plus de la moitié de ses habitants (54 000 personnes). À la suite de la dévastation de la ville par l’armée française, la ville a été en grande partie reconstruite au XIXe siècle. Seule la porte du Carmen porte encore les traces de la mitraille.

 

« Proche secours, et bien loin les remèdes » : les Espagnols tentent de faire lever le siège en réussissant à réunir une armée de 15 000 hommes qu’ils dirigent vers Saragosse. Les Anglais (alliés aux Espagnols), avec le général Reding alors à la tête de 30 000 à 40 000 hommes ont également l’intention de venir en aide aux Aragonais, mais pour cela ils doivent affronter les troupes du général français Gouvion Saint-Cyr. Ces secours ne viendront pas (« et bien loin les remèdes »).

 

Signification du quatrain :

En 1809, après être allées à Vérone et Vicence (en Italie), les armées françaises iront stationner à Pau et viendront à Saragosse en Espagne. Les terres lointaines ou ces armées se déplaceront, seront couvertes de sang. La ville de Saragosse sera assiégée et ses défenseurs seront victimes d’épidémies et de la famine. Elle ne sera pas secourue.

 

 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http ://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)

Source : ArticleVicence de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/Vicence).

Source : ArticleSaragosse de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/Saragosse).

Source : ArticleVérone de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/V%C3%A9rone).

Source : ArticleSiège de Saragosse (1809) de Wikipédia en français (http ://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Saragosse_(1809)

Source : ArticleGuerre d'indépendance espagnole de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27ind%C3%A9pendance_espagnole).